La Pointre-à-Pitre

31 yachts disponibles à cette destination!
la-place-de-la-victoire

La place de la victoire

Ainsi nommée en souvenir de celle remportée face aux Anglais en 1794, la place de la Victoire est une vaste esplanade tapissée de vert et de massifs fleuris, et plantée de palmiers royaux. La sous-préfecture et l'office de tourisme occupent deux de ses plus belles maisons. Le kiosque à musique est l’emblème de cet endroit. Ici, tous les amoureux s’y font photographier et il n'est pas de mariage célébré en dehors de la basilique voisine Saint-Pierre Saint-Paul juste derrière le palais de justice. Lumière dorée du soir, longue robe blanche en dentelles, costume rayé comme un lord britannique : la photo est aussi prise depuis l'extérieur par les spectateurs de passage. Toute ces petites merveilleux que vous ne verrez pas de votre yacht de luxe ni ailleurs vous sont alors accessible durant votre charter avec Sunreef Yachts Charter .
les-quais-de-la-darse

Les quais de la Darse

La place de la victoire débouche sur la Darse, le bassin de Pointe-à-Pitre, où s’amarrent les bateaux de pêche ou les yachts charter venus des îles voisines. Ce vieux bassin accueille les bateaux venus des Saintes et de Marie-Galante. Il arrive même encore que certains pêcheurs saintois viennent ici vendre leurs prises, créant l’animation au beau milieu des passagers débarquant pour une visite en famille, des autocars attendant d’être bondés pour partir faire le tour de l’île et des mamas imposantes marchandant du sirop glacé, des cigarettes et des bonbons. Chaque matin dans une joyeuse bousculade les quais de Darse se transforment en étals parmi les plus beaux de la Guadeloupe. Entre d’énorme barracudas effilés, des paniers débordant de langoustines et de langoustes : vous ne saurez plus où donner de la tête entre couleurs et parfums, envies et tentations laissez vous tenter et ramenez vos achats sur votre yacht de luxe .
la-fete-des-cuisinieres

La fête des Cuisinières

Le 10 août de chaque année, la Guadeloupe célèbre ses cuisinières. Venues de tous les villages de l’île, elles se retrouvent à la basilique de Pointe-à-Pitre, en vêtements traditionnels, portant des paniers remplis de nourriture. Après la bénédiction, un grand banquet est organisé dans le préau de l’école Amédé Fangarol. A l’issue du déjeuner, les meilleures cuisinières sont récompensées. Le 10 août est le jour de Saint-Laurent patron des cuisiniers.
le-musee-saint-john-perse

Le musée Saint John-Perse

Après avoir marchandé, comme l’exige la bonne humeur des îles, que ce soit dans les allées du marché ou dans les boutiques de la rue Faidherbe, il importe de poursuivre jusqu’au bout des quais pour pouvoir pousser la porte de ce musée. Ce poète créole, John-Perse, est né en Guadeloupe en 1887. Le musée lui dédié a été inauguré en 1987 pour saluer le centenaire de sa naissance. Une poignée de souvenirs personnels mais surtout une intéressante reconstitution de la vie de l'époque, justifient la visite de ce musée. Alexis Léger, alias Saint John-Perse, fut prix Nobel de littérature en 1960n mais il fut également diplomate. Les différentes composantes d’une vie bien remplie sont ici développées avec un certain talent.
le-musee-victor-schoelcher

Le musée Victor Schœlcher

Victor Schœlcher, député de la Martinique et de la Guadeloupe, est à l'origine de l’abolition de l'esclavage le 27 avril 1848 dans les colonies de la république. Depuis, il est célébré comme un héro dans les Antilles françaises ! Ce musée conserve de nombreux souvenirs personnels de Victor Schœlcher ainsi que d'intéressant document de la manière dont fut décidée l'abolition de l'esclavage. Inauguré le 3 juillet 1887, il est devenu le premier musée de la Guadeloupe. C’est Victor Schœlcher lui-même qui avait pris l'initiative en faisant une importante donation à l’île pour que soit édifiée une maison capable de permettre aux Guadeloupéens de s'initier aux Beaux-arts. D’où ces objets hétéroclites qui composent les vitrines. Depuis 1998 le musée abrite aussi une importante section dédiée à la vie de Schœlcher ainsi que quelques toiles contemporaines.
la-basilique-saint-pierre-et-saint-paul

La basilique Saint-Pierre et Saint-Paul

En suivant les ruelles commerçantes d'un autre temps, rue Sadi-Carnot et de Nozières en particulier on débouche sur le parvis de la basilique Saint-Pierre et Saint-Paul. La structure métallique du bâtiment est conçue pour résister aux tremblements de terre. Elle a été édifiée en 1847, après que le bâtiment d'origine avait été victime de colère de la terre. L’heure la plus spectaculaire est celle de la fin de l’office dominical lorsque les cloches sonnent à la volée. Les battants du portail sont grands ouverts. Noter alors à l'extérieur les statues des évangélistes. Les orgues vibrent jusqu'à la place Gourbeyre où sont installées les marchandes de fleurs. Pendant quelques minutes bénies s’éparpillent depuis la nef des groupes d’enfants habillés pour la cérémonie. C'est la manière de leurs parents, tout aussi soigneusement vêtus, de dire le sérieux avec lequel ils traitent les affaires du ciel.