Les Cirques

lescirques
Aussi verte qu’une herbe bien fraiche au matin d’une rosée, les plaines occupent la totalité du centre de l’île entre les trois cirques et du piton de la Fournaise. Le long d’une route lacet, les plantations de cannes à sucre laissent places aux cultures maraîchères, puis à de magnifiques fougères sauvages et aux fuchsias. A la hauteur du Tampon, les panneaux baptisent tous les hameaux avec des indications kilométriques. Entre la Plaine des Cafres, le Piton des Neiges ou encore la plaine des Palmistes ; choisissez le site que vous souhaiterez découvrir.
cilaos

Cilaos

Des trois cirques, Cilaos est le plus impressionnant que vous ne pourrez admirer qu’en mouillant votre catamaran de luxe . Enchâssé entre les hauts sommets, il s’étale sur 100 km2. Au bout d’une route lacet spectaculaire, en flanc de falaise le long de la rivière Saint-Etienne, puis traversant d’étroits tunnels en épingle à cheveux, on arrive à Cilaos, enchâssée entre la haute masse du piton des Neiges et celle du Grand-Bénare. 350 virages ponctuent la route qui grimpe de la Rivière Saint-Louis à Cilaos. D’étroits passages et la chaussée glissante d’humidité imposent une conduite prudente. A la fin du siècle dernier, les colons s’y faisaient conduire en chaises porteurs pour profiter des eaux thermales. Autres spécialités du lieu les lentilles, un redoutable vin sucré et des broderies fines, dont la réputation a franchi les limites de l’île. Enfin, on ne manquera pas de se promener dans les rues de la petite ville, pour admirer les maisons créoles avec leurs varangues et leurs toits ornés de lambrequins dentelés.
lescirques
Les sources thermales avaient disparu après un cyclone dans les années 30. Trois d’entres elles ont été retrouvées et sont exploitées par l’établissement thermale ouvert toute la semaine sauf le mercredi après-midi. Les eaux pétillantes et chaudes sont efficaces contre les rhumatismes et les anémies. De 8h à 12h et 14h à 18h et de 9h à 12h et 14h à 17h le dimanche, quittez votre yacht de luxe pour profiter des bienfaits de l’eau thermale.


La Maison de la Broderie, elle, est une association de brodeuses qui perpétue le talent la tradition. Un art inculqué au siècle dernier à des religieuses bretonnes par Angèle MacAuliffe, fille d’un médecin qui travaillait aux thermes. On peut y admirer et y acheter des ouvrages magnifiques. Ramenez donc un petit souvenir sur votre yacht de luxe .

La maison du tourisme est une antenne d’information née de la fusion du pays d’accueil de Cilaos, de la Maison de la Montagne, et de l’Office du Tourisme ; elle diffuse une série de brochures intelligentes et pratiques qui listent toutes les activités liées à la montagne, parcours de canyoning, randonnées pédestres, en VTT, et donnent des adresses de gîtes, de guides accompagnateurs et de nombreux conseils pratiques.
salazie

Salazie

Le second des grands cirques de la Réunion est un vaste jardin où poussent à foison chouchou (christophines), bananes et cresson. La route traverse une série de gorges, où dévalent de somptueuses cascades : Pisse-en-l’Air, qui arrose curieusement la route, l’interminable Voile-de-la-Mariée, visible de loin, et plus secrètes, Ravine-Blanche, Bras-de-Caverne et Rivière-Mazerin. Salazie a été longtemps inhabité, jusqu’à ce que des esclaves marrons s’y réfugient. Parimi eux, Anchaing s’était évadé avec sa femme pour se réfugier au sommet d’un piton où il pouvait surveiller tous les environs. Ils y vécurent longtemps et eurent de nombreux enfants. Hélas, un chasseur d’esclaves finit par les retrouver. Salazie, c’est aussi le nom d’un petit village avec une église parée de deux tours crénelées où le temps s’écoule doucement. A La Mare-à-Poule-D’Eau, les petits colons blancs s’étaient lancés dans la culture du riz. La route conduit à Hell-Bourg, un gros village aux maisons coquettes et aux jardins fleuris, réputés pour la qualité de son accueil. On peut y pêcher la truite dans un parc piscicole, déguster le chouchou cuisiné de mille façon. Et si vous le préférez, votre équipage pourra vous cuisiner les même mets fabuleux à bord de votre yacht de luxe .
mafate

Mafate

Inaccessible par la route, le cirque de Mafate réserve ses merveilles aux randonneurs. Sauvage et mystérieux, le cirque tiendrait son nom d’un chef malgache nommé Mafate qui régnait sur une troupe d’esclaves marrons devenus hors la loi. Le cirque, dont les sommets dépassent souvent 2000 mètres, occupe 95km2 mais est très peu peuplé : seulement 700 habitants, les descendants des colons blancs. Trop pauvres pour rester sur la côte, ils sont venus exploiter de maigres parcelles, se regroupant dans de petits villages isolés, les îlets. La vie y est rude et l’illettrisme courant, car l’école ne fonctionne pas tout les jours, le facteur et l’infirmière se rendent d’un village à l’autre à pied, par de rudes sentiers. En revanche l’essentiel du ravitaillement est assuré par hélicoptère. On parle de plus en plus d’un projet de route entre Salazie et le village de la Nouvelle. Six sentiers de randonnées conduisent à Mafate. Il faut simplement être en bonne condition physique car la route est longue et sportive. Ceux qui n’osent pas entreprendre une excursion aussi longue peuvent emprunter un hélicoptère. La promenade de luxe dans les airs est magnifique.
villagescharmants

Villages charmants

Un paysage de bout du monde, sans routes, sans fils électriques, mais avec des panneaux solaires qui équipent quelques maisons disséminées sur des hauteurs. Les villageois sont accueillants, mais un peu méfiants à l’égard des étrangers. La Nouvelle est habitée par 24 familles. Le village possède une église, deux épiceries où l’on peut trouver les denrées les plus courantes et un restaurant près de la grande prairie où se posent les hélicoptères. On peut, en trois heures de marche, rejoindre le tout petit îlet de marla, le plus élevé en altitude et qui compte une dizaine de cases. Il est dominé à l’ouest par le Grand Béhare et à l’Est par les Trois Salazes. Grand-Place, plus important, compte plusieurs hameaux, une église et une épicerie. Aurère possède aussi une épicerie, ainsi qu’une coopérative et une maison forestière. C’est un des îlets les plus anciens de Mafate.